Votre panier 0 produit

1 - Par où commencer ? Définir l'espace de projection

L'emplacement

Le choix de l'emplacement de projection est primordial. Ainsi la première question à se poser est : quelle est la surface disponible pour projeter une image ? Un moyen simple de calculer cette surface est d’en mesurer la base. Cette information va orienter le choix de l'appareil.

Qualité d'affichage

Selon l'utilisation que vous aurez de votre vidéoprojecteur : professionnelle ou de loisir, de la présence ou non d'autres sources lumineuses, de l'obscurité totale ou partielle, c'est la puissance lumineuse exprimée en Lumens qui sera déterminante. La qualité de l'image est directement liée à cette luminosité. Un nombre conséquent de lumens (l’indice de luminosité) est indispensable pour un bon rendu de l'image et un affichage sur grand écran.

Niveau sonore

Elément souvent oublié dans le choix d'un vidéoprojecteur : son niveau sonore. Pour un usage domestique, de loisir et home cinéma, il est bien de ne pas dépasser les 35 décibels. Ce niveau sonore est rappelé mais les systèmes de sonorisation associés garantissent une audition optimale sans gêne pour l'utilisateur.



2 - Choix du ratio

Votre recul et la surface de projection souhaitée (voir l'emplacement) vont déterminer le ratio de projection. Celui-ci définit le rapport entre la taille de l’image affichée et la distance du vidéoprojecteur. Nos conseillers Digital Cosy sont à votre disposition, aussi n'hésitez pas à les solliciter en toutes circonstances.


Comment choisir son vidéoprojecteur - Schéma base / distance / rapport

Calcul du ratio

Si les grandeurs ne sont pas mentionnées, vous pouvez toujours les calculer afin d’obtenir la distance de recul : il suffit de multiplier le rapport de projection (figurant dans la fiche technique) de l'appareil par la largeur de l'image que vous souhaitez projeter.

Par exemple, pour un vidéoprojecteur avec un rapport de projection de 1,7 et pour une image souhaitée de 5 mètres de base, il faut disposer votre vidéoprojecteur à 8,5m de la surface de projection (1,7x5). Pour 2 mètres de base, vous pouvez le disposer à 3,4 mètres de distance.

Chacun de ces éléments peut être pris isolément, en fonction de votre recul par exemple. Si vous connaissez le recul disponible pour positionner votre vidéoprojecteur et la largeur de l'image que vous allez afficher, choisissez alors un vidéoprojecteur dont le rapport de projection est au moins égal à la distance de recul (en mètres) divisé par la largeur de l'image (toujours en mètres).


Comment choisir son vidéoprojecteur - Calcul du ratio de projection

Courte et ultra-courte focale : jusqu'à 10 cm du mur

Surtout réservé pour des usages professionnels et pour la projection de fichiers, les courtes et ultra-courte focale permettent une projection à quelques centimètres de l'écran (jusqu'à 10cm). Un avantage extrêmement apprécié dans le monde de l'entreprise comme dans celui de l'éducation. Aucune ombre indésirable, l'orateur se positionne en arrière du vidéoprojecteur évitant ainsi le passage dans le faisceau lumineux et par là même aucun éblouissement n'est à craindre.

Des performances d'affichages identiques aux focales normales font le succès de ces nouveaux vidéoprojecteurs qui le plus souvent sont interactifs s'ouvrant ainsi au monde du numérique.



3 - A chaque utilisation son format : 4/3, 16/9 ou 16/10ème ?

Pour une utilisation de type bureautique

Le format 4/3 a été, pendant de longues années, le format le plus adapté aux besoins bureautiques. Cela étant dit, avec la généralisation de la transmission de contenus web, les résolutions de type 16/9ème (1920x1080 pixels) deviennent les plus recherchées. Ces deux formats sont ainsi devenus les standards de l’utilisation bureautique.

Pour une utilisation Home Cinéma

Le format le plus adapté est le format haute-définition, c'est-à-dire une image qui contiendrait 768 x 576 pixels. Cependant mieux vaut opter pour des modèles HD/Ready en 16/10 de 1280 x 720 pixels qui assurent une véritable qualité d'image. Les modèles Full HD sont encore plus adaptés, assurant une résolution de 1920 x 1080 pixels.

Attention à bien prendre en compte la résolution dite native, à ne pas confondre avec la résolution compatible. La résolution compatible est le fruit d'un traitement d'image qui dépend des technologies propres à chaque constructeur, cette dernière est changeante et peut entraîner des pertes de données et donc une image moins de moins bonne qualité qu'espérée.


Comment choisir son vidéoprojecteur - résolutions / nombre de pixels

Pour une utilisation pédagogique

Si l'utilisation que vous réservez à votre vidéoprojecteur se destine à un cadre scolaire, comme nous vous le proposons dans la solution pédagogique de Digital Cosy, nous vous conseillons de faire l'acquisition de la dernière technologie de vidéo-projection : l'interactivité. Cette dernière prouesse technologique vous permettra de transformer n'importe quelle surface plane en support pour vos images. Ces vidéoprojecteurs associés avec des logiciels adaptés et didactiques sont là pour faciliter les apprentissages. Ils peuvent être utilisés avec ou sans stylets, avec une ou plusieurs images portées. Un seul PC pour deux vidéoprojecteurs interactifs. Pour une utilisation pédagogique, il est intéressant, de plus, d'utiliser des vidéoprojecteurs à portée ultra-courte pour éviter reflets et ombres portées. Les vidéoprojecteurs classiques, pouvant éblouir les conférenciers et enseignants rencontrant les faisceaux. Ces utilisations pédagogiques engagent les élèves des acteurs de leur enseignement favorisent l'apprentissage. N'hésitez pas à consulter notre équipe de spécialistes Digital Cosy, pour plus de précisions et pour des choix conformes à vos attentes.

Utilisation "Installation"

Cette utilisation est destinée aux usages intensifs et répond aux exigences des productions artistiques, théâtrales, aux salles de conférence nécessitant de performantes propriétés d'affichage : forts contrastes, luminosité élevée, utilisation extérieure et continue.



4 - Quelles technologies adaptées à mon profil d'utilisation

Les projection DLP, LCD, LCOS se partagent le marché

Affichage DLP :

Les projecteurs DLP se différencient des LCD par une image plus contrastée, et d'une pixellisation atténuée. Le principe de fonctionnement du DLP peut se résumer par la segmentation d'une lumière blanche par une roue chromatique fragmentant la source lumineuse en plusieurs couleurs (rouge, vert, bleue), signaux qui se répercutent sur une puce DMD (Digital Micromirror Device) constituée d'une multitude de miroirs de la taille du micron. En fonction du signal vidéo, les miroirs renvoient plusieurs milliers de fois par seconde, et selon des inclinaisons particulières, les rayons vers la lentille de projection. Le nombre de miroirs est équivalent aux nombres de pixels de l'image. Ce qui signifie que pour une résolution Full HD de 1920x1080 pixels, la puce contiendra plus de 2 073 600 miroirs. La persistance rétinienne des yeux permet de recomposer une image naturelle à partir du mélange de l'ensemble des couleurs monochromatiques


Schéma Affichage DLP

Affichage LCD :


Affichage LCD simple :

La technologie LCD fonctionne avec une source lumineuse qui se dirige vers deux prismes. Le premier sépare les couleurs primaires qui seront ensuite réfléchies par un panneau LCD pour enfin être recomposées à travers le deuxième prisme avant d'être projetée sur l'écran via la lentille de projection. Aujourd'hui, les vidéoprojecteurs à courte et ultra-courte portée, associent qualité d'image et conception intégrant un miroir fixe.


Le tri-LCD :

Le fonctionnement du Tri-LCD est similaire au précédent. Celui-ci fonctionne toujours par jeux de miroirs, de filtres et de lentilles, à la seule différence qu'ils sont munis de trois panneaux au lieu d'un seul.


Affichage LCOS :

La présence de panneaux LCOS (pour Liquid Crystal on Silicon ou Cristaux liquides sur Silicium) en complément de la technologie LCD permet un réfléchissement optimal de la lumière. Cela produit des images encore plus fines et contrastées, avec un impact sensible sur l’effet de quadrillage et le temps de réponse.

Une nouvelle source de lumière : l'éclairage LED

Une nouvelle technologie sans lampe arrive par une projection hybride combinant laser et éclairage LED. Ces nouvelles technologies donnent une qualité d'image en constante progression et identique à celle des vidéoprojecteurs avec lampe, tout en consommant moins d'énergie (faible émission de chaleur, pas d'usure de lampe).


Schéma durée de vie - Luminosité

Les vidéoprojecteurs 3D : en technologie DLP comme en LCD

Les fabricants proposent aujourd'hui des modèles Full HD 1080p qui vous ramèneront aux standards de vraies salles de Cinéma.

NB : à l'inverse des écrans 3D, les vidéoprojecteurs 3D ont rarement besoin de lunettes pour pouvoir profiter de cette technologie.



5 - La mobilité : portables, Ultra-portables, et picoprojecteurs

Pour répondre à la demande grandissante de mobilité, les constructeurs développent des solutions dites portables/ultraportables ce qui réduit sensiblement la taille et le poids des vidéoprojecteurs jusqu'à une vingtaine de centimètres et 500 grammes. Assez lumineux pour être utilisé au grand jour, ils sont le compromis idéal pour les présentations professionnelles.

Les pico-projecteurs vont encore plus loin : ces vidéoprojecteurs conçus pour les smartphones tiennent dans la poche et assureront une projection valable dans un environnement sombre. Produits ne dépassant pas les 150g et des résolutions 800x600 pixels, il ne faut pas pour autant attendre plus d'eux que des visionnages de photos et de vidéos en petit format.

Slot USB

Observez si le vidéoprojecteur de votre choix intègre un ou plusieurs ports USB. Ceux-ci vous permettront notamment de lire et d’afficher de nombreux contenus multimédias : photos, documents, films.

Le Wifi intégré

Si votre vidéoprojecteur possède une connexion wifi propre, vous pourrez visualiser vos films disponibles sur le réseau sans vous déplacer. Cela vous laisse également une plus grande liberté de positionnement pour des installations difficiles à atteindre.

Lens Shift

Le Lens Shift, technologie embarquée dans les modèles les plus aboutis, vous permettra de déporter l'image sur un axe horizontal ou vertical sans déformation géométrique. Cette fonction sert à placer le vidéoprojecteur hors axe de l'image, ce qui lui confère une grande latitude de positionnement. On en retrouve des manuels comme des motorisés capables d'agrandir ou de réduire l'image via le zoom, sans déformer l'image pour ajuster parfaitement votre écran de projection. Les capacités du vidéoprojecteur sont exprimées en pourcentages par rapport à la taille de l'image. Plus le chiffre est élevé, plus l'amplitude de positionnement hors axe sera grande. Certains projecteurs peuvent ainsi être placés sur le côté d'une salle ou sur un support proche du sol.



6 - Considérations générales

Le vidéoprojecteur peut remplacer une TV

Les vidéoprojecteurs sont conçus pour une utilisation de 8 (LCD) à 10 heures (DLP) par jour. Même si les vidéoprojecteurs d'entrée de gamme sont toujours un peu bruyants (notamment les DLP), les vidéoprojecteurs moyen/haut de gamme sont silencieux. L'obscurité est un réquisit essentiel à la projection home-cinéma. Dans cette configuration, le choix de la salle de projection est important. La profondeur des noirs dépend exclusivement de l'obscurité dans laquelle est plongée votre pièce de visionnage. Aussi les pollutions lumineuses doivent être évitées. La luminosité n'a pas à être nécessairement élevée et dépend surtout de la clarté de l'environnement dans lequel se produira la projection. Une luminosité de 800 lumens est donc convenable pour une utilisation personnelle. Pour une utilisation professionnelle telle que des salles de réunion exposées à la lumière, un minimum de 2500 lumens est recommandé.

Quelques critères de sélection pour l'acquisition de votre vidéoprojecteur

Le contraste

Le contraste est le rapport entre les noirs et les blancs. Plus ce rapport est élevé, plus le vidéoprojecteur sera à même de proposer des noirs profonds tout en conservant une certaine luminosité, c'est ce que l'on appelle la dynamique de l'image. Elément clef dans le choix du vidéoprojecteur : plus le contraste est élevé, meilleure sera la reconstitution des noirs.
D'un vidéoprojecteur au faible ratio de contraste résultera une image éteinte, pâle où les noirs seront remplacés par des gris. Pour éviter ce rendu terne, choisissez au minimum un ratio de contraste de 800 :1.

La luminosité

Plus un vidéoprojecteur sera lumineux mieux il se comportera dans un environnement éclairé. Cette caractéristique est primordiale pour ceux qui recherchent pour leur vidéoprojecteur une utilisation bureautique et risquent de travailler dans des conditions de projections non-optimales. Les salles de classe, les bureaux ou les lieux de restauration ne disposent pas forcément d'une obscurité suffisante.

Les applications

Qu'il s'agisse de divertissement, d'affichage en magasin, de rétroprojection, d'éducation, ces applications sont déterminantes pour le choix des vidéoprojecteurs et pour transformer toutes surfaces (tables, murs, tableaux blancs, écrans) en espaces de projection.

L'installation

Où sera situé le vidéoprojecteur ? Posé au sol ou sur un meuble, installé au mur ou au plafond. Autant de positions qui nécessitent des supports adaptés et pour lesquels Digital Cosy saura vous apporter la meilleure solution.